Pakistan: Imran Khan hospitalisé après une lourde chute, 17 morts dans deux attentats

07/05/13 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Le Vif

(Belga) Imran Khan, l'un des principaux prétendants au poste de Premier ministre du Pakistan après les élections de samedi, a été blessé à la tête et évacué d'urgence à l'hôpital mardi soir après avoir lourdement chuté lors d'un meeting de campagne à Lahore (est).

Il est tombé en début de soirée d'un monte-charge qui l'amenait sur le podium où il devait s'adresser à la foule. Sa chute de plusieurs mètres, tête en bas, a été filmée par des télévisions locales, ainsi que son évacuation d'urgence, la tête ensanglantée. Si son parti, le PTI, a assuré dans un premier temps que M. Khan, 60 ans, ne souffrait que de blessures légères, il a ensuite été transféré dans la soirée dans un second hôpital pour effectuer des examens complémentaires. Ce fait est intervenu au terme d'une nouvelle journée sanglante dans la campagne pour les élections générales de samedi, avec deux attentats contre des partis politiques qui ont fait au moins 17 morts et des dizaines de blessés dans le nord-ouest du pays, bastion des rebelles talibans opposés au scrutin. L'engouement populaire pour M. Khan, notamment au sein de la jeunesse et de la classe moyenne, a marqué cette campagne électorale, entrée dans sa dernière ligne droite avant le scrutin de samedi. Ses partisans le décrivent comme un homme neuf à même de casser le monopole des partis traditionnels et de résoudre les graves problèmes sécuritaires et économiques dans lesquels est englué ce pays, à l'histoire jalonnée de coups d'État militaires. . La Ligue Musulmane (PML-N) de l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif reste toutefois la grande favorite de ce scrutin. Au moins 109 personnes ont été tuées depuis le 11 avril, dont 40 au cours des deux derniers jours, dans des attentats liés à la campagne. (Belga)

Nos partenaires