Pakistan: des milliers de manifestants pénètrent dans la zone hyper-sécurisée à Islamabad

19/08/14 à 21:54 - Mise à jour à 21:54

Source: Le Vif

(Belga) Des milliers de partisans des opposants pakistanais Imran Khan et Tahir ul-Qadri ont pénétré tôt mercredi dans la "zone rouge", siège du gouvernement dans le centre d'Islamabad, pour demander le départ du Premier ministre Nawaz Sharif.

Pakistan: des milliers de manifestants pénètrent dans la zone hyper-sécurisée à Islamabad

Peu après minuit (19H00 GMT), les manifestants, aidés par une grue mobile, ont déplacé des conteneurs qui entravaient l'accès à l'avenue de la Constitution, où sont situés le Parlement, la résidence du Premier ministre Sharif et des ambassades. Ex-star du cricket au look de playboy rebelle, le chef du Parti de la justice (PTI) Imran Khan multiplie les coups d'éclat depuis une semaine pour déloger Nawaz Sharif dont il estime l'élection, en mai 2013, entachée de fraudes. Après avoir réuni avec le religieux Tahir ul-Qadri des milliers de partisans dans la capitale, appelé à la désobéissance civile, annoncé la démission de ses députés au Parlement, Khan s'est dirigé tard mardi soir vers la "zone rouge" d'Islamabad. "Nous resterons pacifiques, nous n'allons pas entrer dans l'enclave diplomatique, ni dans le parlement", a-t-il commencé par déclarer sous les vivats de ses supporters dont certains sont munis de bâtons. Mais "si le Premier ministre ne démissionne pas dans les 24 prochaines heures, nous allons marcher jusque dans sa résidence officielle", située à deux pas du parlement, a plus tard prévenu M. Khan à la tête d'une caravane motorisée. La "zone rouge" est normalement quadrillée par la police, mais à l'issue d'un entretien entre le Premier ministre et le chef de l'armée Raheel Sharif, le gouvernement a annoncé mardi le transfert de son contrôle aux militaires. Quelque 700 soldats étaient ainsi déployés mercredi sur les édifices clés de l'avenue de la Constitution. (Belga)

Nos partenaires