Pakistan - Corruption présumée du Premier ministre: commission d'enquête sur la mort d'un enquêteur

21/01/13 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement pakistanais a constitué une commission d'enquête sur la mort mystérieuse d'un agent qui enquêtait sur l'affaire de corruption présumée impliquant le Premier ministre Raja Ashraf, a annoncé dimanche soir le ministre de l'Intérieur Rehman Malik.

Kamran Faisal, qui travaillait pour l'Office gouvernemental anti-corruption (NAB), a été retrouvé mort vendredi dans sa chambre à la résidence d'Islamabad où il vivait avec des collègues. Il faisait partie de l'équipe d'enquêteurs chargés de déterminer si M. Ashraf et 15 autres personnes ont touché des pots de vin dans le cadre de contrats illégaux d'approvisionnement en électricité signés par le gouvernement. Les autorités avaient vite indiqué soupçonner un suicide par pendaison, mais des membres de sa famille avaient émis des doutes, évoquant dans des médias locaux des traces de coups sur sa dépouille. "La commission d'enquête sera dirigée par Javed Iqbal, un juge de la Cour suprême à la retraite, et rendra son rapport d'ici deux semaines", a précisé M. Malik dimanche soir devant la presse, ajoutant que la commission était libre de convoquer qui elle voulait au sein de la police, du NAB ou d'autres institutions. Mardi dernier, la Cour suprême, la plus haute juridiction du Pakistan, avait jeté un pavé dans la mare en demandant l'arrestation des 16 accusés montrant son impatience face au peu de progrès effectués selon elle par le NAB dans l'affaire des contrats énergétiques. Vendredi, la Cour a finalement donné un bref répit à M. Ashraf et aux autres accusés en reportant au 23 janvier l'étude de l'affaire, après que le NAB lui a indiqué que le dossier contre eux n'était pas encore assez étayé pour justifier leur arrestation. (S.S MIRZA)

Nos partenaires