Pairi Daiza exige la fin des subsides flamands au zoo d'Anvers

25/03/14 à 07:08 - Mise à jour à 07:08

Source: Le Vif

(Belga) Le patron du parc Pairi Daiza, Eric Domb, a mandaté un cabinet d'avocats spécialisé en droit de la concurrence et a sommé, muni d'avis juridique, la Région flamande de mettre fin aux subsides massifs qu'elle accorde chaque années aux zoos d'Anvers et de Planckendael. Il évoque une "injustice grave", peut-on lire mardi dans L'Echo.

Pairi Daiza exige la fin des subsides flamands au zoo d'Anvers

Selon Eric Domb, entre 2002 et 2013, les deux zoos flamands ont perçu quelque 97 millions d'euros de fonds publics flamands, alors que Pairi Daiza n'a touché que 10 millions d'euros de la Région wallonne sur la même période. "Cette distorsion de concurrence doit cesser, nous demandons l'arrêt de la prochaine tranche de subsides pour l'année 2016", explique-t-il. Devant les tribunaux ou la Commission européenne, les zoos d'Anvers et Planckendael pourraient être condamnés à devoir rembourser jusqu'à 70 millions d'euros à la Région flamande. "Ce n'est pas ce que nous voulons, cela signifierait leur mort. Mais nous ne voulons pas non plus être les couillons de cette histoire. Voilà pourquoi, afin d'éviter la voie judiciaire, nous demandons qu'ils cessent cette subsidiation massive qui fausse le marché", ajoute M. Domb. Le patron de Pairi Daiza souligne cependant que "si la Région flamande nous oppose une fin de non-recevoir, nous n'aurons d'autres solutions qu'une procédure judiciaire." Eric Domb va même plus loin et se pose en candidat repreneur des deux zoos flamands: "si la Région flamande n'est pas capable de faire tourner cette ASBL sans subsides publics, nous sommes candidats repreneurs et nous nous engageons à développer ces zoos sans injection de capitaux publics flamands." (Belga)

Nos partenaires