Oxfam-Solidarité joue des poings pour une "taxe Robin des Bois" forte

06/05/14 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Le Vif

(Belga) Alors que l'étendue de la taxe sur les transactions financières appelée "taxe Tobin" est discutée à Bruxelles par les ministres des Finances européens, l'ONG belge Oxfam-Solidarité a organisé une action, mardi matin, rond-point Schuman, pour encourager les décideurs à allouer les revenus dégagés à la lutte contre la pauvreté et le changement climatique.

Le rond-point aux portes des instances européennes a été transformé en ring de boxe. Robin des bois a enfilé les gants pour défendre les intérêts des plus pauvres, notamment du Sud. Son adversaire, un banquier soutenu par ses collègues, a été mis K.O.. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande ont remis les bénéfices de la taxe Tobin au vainqueur. Les 11 états membres qui ont marqué leur accord pour la mise en oeuvre d'une taxe sur les transactions financières sont l'Autriche, la Belgique, l'Estonie, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Italie, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie et l'Espagne. Les ministres doivent se mettre d'accord sur les taux à appliquer et sur la destination des revenus générés. Leur décision marquera la première prise de position quant à la teneur de cette taxe depuis que ces états ont opté pour son application en 2012. "Oxfam veut une réelle "taxe Robin des bois" qui répare les dégâts causés par le secteur financier", défend Bert Dhondt, porte-parole d'Oxfam-Solidarité. "Il a engendré la crise économique, qui fait souffrir les pauvres du Nord comme du Sud." (Belga)

Nos partenaires