Ostéopathie: des questions mais aussi des craintes, en Flandre, sur la formation

23/10/13 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Le Vif

(Belga) Les nouvelles règles que prépare la ministre des Affaires sociales et de la Santé Laurette Onkelinx dans le cadre de la reconnaissance de l'ostéopathie ont suscité pas mal d'interrogations mercredi sur l'ensemble des bancs de la Commission de la Chambre et du Sénat. En Flandre, une crainte s'exprime à propos de la formation qui sera exigée.

Ostéopathie: des questions mais aussi des craintes, en Flandre, sur la formation

Selon l'arrêté royal en préparation, seule l'ostéopathie neuro-musculo-squelettique sera reconnue. Exit donc l'ostéopathie holistique, celle qui permet de déceler par exemple un problème aux viscères par une manipulation crânienne, une pratique qui ne passe pas le cap des règles de base scientifique. L'ostéopathie sera reconnue comme une pratique de première ligne. Il n'y aura pas de prescription médicale mais une "triangulation" médecin-ostéopathe-patient est prévue. Pas non plus de remboursement, à ce stade. Enfin, l'ostéopathie ne pourra s'exercer qu'exclusivement. Fini donc, le kinésithérapeute ostéopathe, sauf à terme transitoire. Pourra exercer comme ostéopathe le détenteur d'une "formation universitaire": bachelier (sciences médicales, kiné) suivi d'un master en ostéopathie organisé par une université ou une Haute Ecole. (Belga)

Nos partenaires