Osborne: l'UE prête à aider l'Ukraine au bord de la faillite

24/02/14 à 08:33 - Mise à jour à 08:33

Source: Le Vif

(Belga) L'Union européenne se tient prête à aider l'Ukraine à honorer ses engagements financiers et négocier son tournant politique après la destitution du président Ianoukovitch, a indiqué lundi le ministre britannique des Finances, George Osborne.

Osborne: l'UE prête à aider l'Ukraine au bord de la faillite

"Nous devons être prêts à apporter une assistance financière via des organisations comme le Fonds monétaire international", a déclaré M. Osborne à Singapour en précisant que l'essentiel de cet apport prendrait la forme de prêts. "Ce sont les tout premiers jours, les premières heures (de la transition), mais les Ukrainiens semblent avoir démontré leur volonté de projeter leur pays dans l'avenir et de se rapprocher de l'Europe, et je ne crois pas que nous devrions leur tourner le dos, nous devrions au contraire aller vers eux". La haute représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, est attendue lundi à Kiev pour parler des mesures à prendre pour apaiser le climat politique et stabiliser l'économie du pays. L'Ukraine se trouve actuellement au bord de la faillite, et la Russie, à couteaux tirés avec l'UE dans la crise ukrainienne, avait promis l'octroi d'un crédit de 15 milliards de dollars et un important rabais du prix du gaz. Elle a versé trois milliards de dollars fin décembre, mais a annulé cette semaine un nouveau versement de deux milliards. Le versement du reste de l'aide promise est désormais très incertain. L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a prévenu vendredi que si la Russie revenait sur son soutien, l'Ukraine, qui doit rembourser 13 milliards de dollars de dettes cette année, ferait défaut. Et si l'UE a d'ores et déjà promis une assistance financière, elle sera loin de pouvoir atteindre ce niveau, le chiffre très inférieur de 610 millions d'euros ayant été évoqué. Le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, a assuré ce week-end lors du sommet du G20 à Sydney que "les Etats-Unis et d'autres pays étaient prêts à aider l'Ukraine dans ses efforts de retour à la démocratie, à la stabilité et la croissance". (Belga)

Nos partenaires