Onkelinx veut interdire la vente d'alcool dans les distributeurs automatiques

20/06/13 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, souhaite interdire la vente d'alcool dans les distributeurs automatiques, a-t-elle indiqué jeudi à la Chambre. A ses yeux, une telle mesure doit être prise encore sous cette législature.

Onkelinx veut interdire la vente d'alcool dans les distributeurs automatiques

La ministre a été soumise à plusieurs questions à propos d'une éventuelle interdiction de la vente d'alcool aux jeunes, sans plus faire de distinction selon qu'ils ont 16 ans -âge partir duquel seul du vin ou de la bière peuvent leur être vendu- ou 18 ans. La proposition émane d'un groupe d'experts qui a établi une liste de 28 nouvelles initiatives possibles en se fondant sur des expériences menées à l'étranger. La liste sera soumise aux acteurs concernés (associations de prévention, mutuelles, horeca, secteur de la distribution, etc.). La ministre ne s'est pas prononcée plus avant sur l'interdiction de vente aux mineurs. Selon elle, il y a d'autres mesures "plus prioritaires", comme l'interdiction de vente d'alcool dans les automates. Ces machines doivent être équipées d'un lecteur de carte d'identité. Or, il apparaît que 16 pc d'entre elles ne sont pas en règle. "Aussi l'absence totale de contrôle social lors de l'achat par automate est un argument qui pousse à cette interdiction", a ajouté Mme Onkelinx. Autre mesure que la ministre souhaite mettre en oeuvre sans tarder: l'obligation de procéder à un test d'alcool lors de chaque accident de la route qui a entraîné un dommage physique. Ce test n'est mené que dans 61,8 pc des cas. La ministre souhaite atteindre une proportion de 70 pc en 2018. Dans les rangs parlementaires, l'interdiction de la vente d'alcool aux mineurs n'a pas recueilli beaucoup de soutien. "Une proposition un peu étonnante", estime Valérie De Bue (MR). "Insensé", a jugé pour sa part Vincent Van Quickenborne (Open Vld) tandis que David Geerts (sp.a) parlait d'une mesure allant "un pont trop loin". (Belga)

Nos partenaires