Onkelinx demande le retrait de l'"opération de solidarité" lancée au SPF Santé

23/05/13 à 18:02 - Mise à jour à 18:02

Source: Le Vif

(Belga) La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Laurette Onkelinx, s'est dite "heurtée, effarée, stupéfiée" par la communication du Comité de direction du SPF Santé et l'opération dite de solidarité que celui-ci a lancé. En attendant des informations "sur un plan crédible", elle a demandé le retrait de cette "campagne litigieuse".

Dans un message publié mercredi sur l'intranet du SPF, le comité de direction a annoncé le lancement d'une "Opération solidarité" par laquelle il invite le personnel à réduire son temps de travail pour éviter de devoir licencier des collaborateurs. La ministre a été interrogée à ce propos jeudi à la Chambre par Marie-Martine Schyns (cdH) et Olivier Maingain (FDF). Mme Onkelinx a dit avoir pris connaissance de cette opération mercredi soir. "Formellement, il s'agit d'une initiative du comité de direction du SPF Santé publique dans le cadre de son autonomie de gestion. Au-delà, je vous dirai que j'ai été heurtée, effarée, stupéfiée par la décision et la communication du comité de direction", a dit la ministre. Mme Onkelinx reconnaît que tous les départements doivent effectuer des économies. "Néanmoins, il appartient aux SPF de travailler le plus intelligemment et le plus humainement possible pour que ces économies n'affectent pas le service rendu au public et qu'elles aient le moins de répercussions possibles sur le personnel", a-t-elle encore dit ajoutant que la volonté du comité de direction est d'éviter les licenciements, ce qu'elle soutient. "Je reste toutefois persuadée que d'autres voies sont envisageables que celle lancée hier sur l'intranet", a encore indiqué la ministre. En attendant des précisions et "un plan crédible, comportant des alternatives", elle a demandé le retrait de cette "campagne litigieuse". (Belga)

Nos partenaires