Onkelinx annonce la destruction de l'ivoire saisie

03/03/14 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique détruira le 9 avril ses stocks d'ivoire saisie, estimés à 500 kilos, en signe de lutte contre le braconnage et le trafic d'ivoire, a annoncé lundi la ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx lors d'un symposium consacré au trentième anniversaire de la convention CITES en Belgique.

Onkelinx annonce la destruction de l'ivoire saisie

Ce traité international règle le commerce des espèces animales et végétales menacées et s'applique notamment à l'arrivée des deux pandas au parc Pairi Daiza. Le message que la ministre veut faire passer par cette action, c'est que le braconnage d'éléphants est un fléau qu'il faut enrayer et que le trafic d'ivoire qui en résulte est condamné à échouer car les stocks d'ivoire saisie ne seront jamais régularisés, a-t-elle indiqué lundi. La Belgique est liée par la convention CITES depuis 1984. Bien que la Belgique n'abrite ni éléphants ni rhinocéros en liberté, elle joue un rôle important dans la lutte contre le trafic. Ainsi, outre la surveillance des frontières, la Belgique fait partie des pays à l'origine du système de monitoring de l'abattage illégal d'éléphants. La Belgique est le 80e pays à avoir ratifié la convention CITES. Aujourd'hui, 180 pays appliquent la convention, a indiqué Georges Evrard, ancien dirigeant de l'organe de gestion belge de la CITES. (Belga)

Nos partenaires