Olso tente de convaincre la Suède et la Finlande de protéger l'espace aérien islandais

27/10/12 à 18:26 - Mise à jour à 18:26

Source: Le Vif

(Belga) La Suède, un pays neutre, semble en passe d'accepter de participer à la défense aérienne de l'Islande, un Etat membre de l'Otan mais dépourvu de toute aviation militaire, assurant ainsi une mission qui était remplie par les Etats-Unis durant la Guerre froide, rapporte la presse scandinave.

L'Alliance atlantique assure depuis avril 2008 une mission intermittente de "police de l'air" en Islande, son seul membre dépourvu d'armée et qui s'estime vulnérable après le départ des chasseurs américains chargés de la défense de son espace aérien, en septembre 2006. L'un des principaux contributeur à cette mission est la Norvège. Mais Oslo a entrepris de convaincre ses voisins scandinaves - Suède et Finlande, deux pays membres de l'Union européenne mais neutres et "partenaires" de l'Otan sans en être membres - de se joindre à cette mission, afin de la rendre permanente en dépêchant des avions de chasse sur l'aéroport de Keflavik, près de la capitale islandaise, Reykjavik. Si la classe politique suédoise semble s'accorder sur cette demande norvégienne de coopération trilatérale scandinave - le parti social-démocrate, dans l'opposition depuis les élections législatives de septembre 2010, l'a approuvé cette semaine, selon la radio publique -, il n'en va pas de même en Finlande. L'ensemble de l'opposition est hostile à l'idée d'engager des avions de combat pour patrouiller dans le ciel islandais. (VIM)

Nos partenaires