Offshore leaks: Une enquête belge sur les paradis fiscaux

24/05/13 à 08:21 - Mise à jour à 08:21

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet fédéral va demander, via Eurojust à La Haye et ses contacts judiciaires à l'étranger, une copie des données à la base des fuites sur les paradis fiscaux, les "Offshore Leaks", rapporte vendredi De Standaard.

Offshore leaks: Une enquête belge sur les paradis fiscaux

Début avril, l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) avait dévoilé, dans plusieurs quotidiens, des informations sur des dizaines de milliers de personnes et entreprises ayant des liens avec des sociétés offshore. La base de données originale contiendrait des renseignements sur plus de 100.000 constructions offshore, dont une centaine concernerait des Belges. Les autorités américaines, britanniques et australiennes seraient déjà en possession de la liste complète. "Nous avons écrit fin avril à tous les parquets et parquets généraux avant de nous réunir avec plusieurs parties impliquées pour voir comment nous pourrions ouvrir une enquête judiciaire sur cette affaire", explique le procureur fédéral Johan Delmulle. En Belgique, le quotidien Le Soir a notamment publié plusieurs articles sur base de l'enquête de l'ICIJ. "Mais Le Soir a immédiatement fait savoir qu'il ne transmettrait pas les données. En vertu de la loi sur le secret des sources, le parquet ne peut pas l'obliger à le faire", ajoute Johan Delmulle. "Pour cette raison, et aussi parce qu'il est possible que les données détenues par les médias ne soient pas complètes puisqu'il ne s'agit pas de la liste originale, nous avons décidé de demander la liste complète via la voie judiciaire auprès de collègues étrangers." A l'heure actuelle, deux parquets flamands et le parquet fédéral ont ouvert des dossiers sur d'éventuels clients de sociétés établies dans des paradis fiscaux. (Belga)

Nos partenaires