Obama en Belgique - Le président appelle les jeunes Européens à prendre leur destin en mains

26/03/14 à 21:05 - Mise à jour à 21:05

Source: Le Vif

(Belga) Le président américain à appeler les jeunes Européens à prendre en main le destin de l'Europe lors du discours qu'il a prononcé dans le palais des Beaux Arts de Bruxelles. "Nous sommes les héritiers d'une lutte pour la liberté", a déclaré Barack Obama à l'attention de son auditoire.

Obama en Belgique - Le président appelle les jeunes Européens à prendre leur destin en mains

Barack Obama a commencé son allocution en indiquant que sa visite au cimetière Flanders Fields de Waregem lui avait rappelé comment deux générations avaient été sacrifiées pendant les deux conflits mondiaux. "C'est en réponse à cette histoire tragique, qu'après la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis et l'Europe se sont unis pour rejeter les forces obscures du passé et bâtir une nouvelle architecture de la paix", a-t-il déclaré. "Les Européens (...) sont aujourd'hui plus en sécurité et dans une situation plus prospère qu'ils ne l'ont jamais été", a-t-il poursuivi. Selon le président américain, la crise économique a ébranlé le projet européen. "Mais le combat des idées continue pour votre génération", a averti M. Obama aux jeunes présents dans la salle, faisant allusion à "l'annexion" de la Crimée par la Russie. "Au XXIe siècle, les frontières de l'Europe ne peuvent pas être redessinées par la force." Il a ensuite réitéré sa conviction que "les voix pour la dignité humaine et les droits individuels finiront par triompher". "J'y crois parce que nos idéaux sont authentiques et universels. Nous croyons en la démocratie", a-t-il asséné à l'attention des dizaines de jeunes présents dans la salle. "Nous ne devons jamais oublier que nous sommes les héritiers d'une lutte pour la liberté." Il les a ensuite averti que les idéaux de liberté et de prospérité que partagent selon lui l'Europe et les Etats-Unis ne doivent jamais être tenus comme définitivement acquis. "C'est à vous, les jeunes Européens (...), de décider quelle direction prendra le cours de notre Histoire", a lancé le président américain à sa jeune assistance, les haranguant de se battre pour les valeurs démocratiques et les droits de l'Homme, dans un discours marqué par la réaffirmation du lien transatlantique et l'avertissement lancé à la Russie. (Belga)

Nos partenaires