Obama en Belgique - Le président américain a quitté "The Hotel" afin de se rendre en hélicoptère à Wevelgem

26/03/14 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Le Vif

(Belga) Le président américain Barack Obama a quitté mardi sur le coup de 9h15 l'hôtel bruxellois où il a passé la nuit. Son imposant convoi, composé notamment de deux limousines surnommées "The Beast", a pris la direction de l'aéroport militaire de Melsbroek, où il embarquera à bord d'un hélicoptère afin de se rendre à l'aérodrome de Wevelgem avant de rejoindre le cimetière américain de Waregem. Plus d'une centaine de curieux s'étaient amassés en face de l'hôtel et sur la place Louise afin de tenter d'apercevoir le chef d'Etat.

Durant la matinée, le périmètre et les mesures de sécurité ont peu à peu été élargies. Des tireurs d'élite ont pris place sur des bâtiments jouxtant ou faisant face à l'hôtel. La police s'est également déployée en nombre. Un hélicoptère a survolé une première fois la capitale pour revenir dans un second temps au moment du départ du convoi. Si durant l'heure de pointe, la circulation était plutôt fluide dans le centre de la capitale, vers 9h, il n'était toutefois plus possible de circuler sur la petite ceinture entre la place Louise et Arts-Loi, ainsi qu'avenue Belliard. Les métros n'ont en outre pas desservi la station Louise au moment le plus critique. Plus d'une centaine de badauds se sont amassés face à l'hôtel afin de tenter d'apercevoir Barack Obama. Ils n'auront néanmoins pas pu voir le président américain, qui a embarqué à bord de sa limousine blindée et ultraprotégée dans le parking souterrain de l'hôtel. L'imposant convoi s'est ensuite ébranlé en direction de l'aéroport militaire de Melsbroek, où l'hélicoptère que Barack Obama utilise pour ses déplacements l'attend pour l'emmener à Wevelgem. Le chef d'Etat américain y retrouvera le Premier ministre Elio Di Rupo et le roi Philippe pour une visite du cimetière américain sis dans cette commune de Flandre occidentale. Les piétons peuvent à nouveau circuler normalement entre la Porte de Namur et la place Louise, ce qui n'est toutefois pas encore le cas des voitures. La plupart des policiers dépêchés à proximité immédiate de l'hôtel ont quitté les lieux. (Belga)

Nos partenaires