Obama affirme que les JO de Sotchi seront "sûrs" mais prône la vigilance

31/01/14 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Le Vif

(Belga) Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé que les jeux Olympiques de Sotchi (Russie) seraient "sûrs" mais a encouragé ses compatriotes faisant le voyage à être vigilants car il existe toujours des "risques" selon lui.

"Je pense que Sotchi est sûr et qu'il y a toujours des risques lors de ce genre de rassemblements internationaux", a déclaré le dirigeant américain dans un entretien diffusé vendredi par CNN. Alors que les Jeux auront lieu du 7 au 23 février, la Maison Blanche s'est récemment alarmée d'une hausse "inquiétante" du risque d'attentats, tandis que des responsables américains ont critiqué Moscou, qui renâclerait à partager ses renseignements. Les Etats-Unis sont même allés jusqu'à conseiller à leurs athlètes d'éviter de porter des vêtements aux couleurs nationales hors des enceintes de compétition à Sotchi pour ne pas attirer l'attention, et ont mis en garde leurs ressortissants se rendant aux JO, invoquant des "menaces terroristes". "Les autorités russes saisissent les enjeux. Elles comprennent qu'il y a des menaces potentielles et nous nous coordonnons avec elles", a assuré M. Obama. "Nous avons examiné leurs dispositifs. Je pense que nous avons une bonne idée des mesures de sécurité qu'elles mettent en place pour protéger non seulement les athlètes, mais aussi les visiteurs", a encore dit le président. Ce dernier a toutefois prévenu que des risques persisteraient quoi qu'il arrive. "Nous l'avons vu ici aux Etats-Unis, au marathon de Boston" visé l'année dernière par des attentats à la bombe qui ont fait trois morts et des centaines de blessés, a-t-il rappelé. "Il y a certains risques en cas de +loups solitaires+ ou de petites cellules (terroristes) qui voudraient provoquer des dégâts", a-t-il remarqué. Dans une vidéo récente, des islamistes du Caucase russe ont menacé de perpétrer des attentats pendant les JO de Sotchi, réalimentant les craintes après des attaques suicide en décembre à Volgograd, dans le sud de la Russie. (Belga)

Nos partenaires