Nuisances des avions - V. De Wolf demande une réunion des formations bruxelloises pour avancer d'une seule voix

12/05/14 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de file des libéraux bruxellois Vincent De Wolf a plaidé lundi pour une réunion de l'ensemble des formations politiques francophones et néerlandophones, en vue d'avancer d'une seule et même voix dans la défense des habitants de la Région-capitale face au survol de Bruxelles. Il souhaite que cette initiative soit prise par le minsitre-président bruxellois à qui il adressé un courrier dans ce sens, tout comme aux chefs de file des différentes formations bruxelloises

"Il m'apparaît nécessaire, sous l'égide du ministre-président bruxellois, que nous puissions nous concerter en vue de porter une position forte dans le cadre, notamment, de la formation du prochain gouvernement fédéral", a notamment écrit Vincent De Wolf, dans sa missive. Le chef de file du MR a dès lors demandé au ministre-président de "réunir d'urgence l'ensemble des têtes de listes régionales dans ce cadre". C'est dans ce contexte que le député-bourgmestre d'Etterbeek plaide pour un moratoire sur le plan de répartition décrié. C'est au-dessus de sa commune que la plupart des avions prenant la direction du sud de l'Europe effectuent leur virage à gauche, contrairement à la situation précédent le 6 février dernier. A ses yeux, une négociation de ce type est également destinée à empêcher un retour durable de la situation antérieure qui n'était pas idéale non plus. Vincent De Wolf souhaite privilégier une solution politique à une autre qui serait dictée par les tribunaux, à la suite notamment de l'action en cessation environnementale intentée par le gouvernement bruxellois unanime. (Belga)

Nos partenaires