Nuisances des avions - Reynders espère que les solutions annoncées ne vont pas massacrer d'autres habitants

06/05/14 à 09:02 - Mise à jour à 09:02

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-premier ministre Didier Reynders, tête de liste MR à Bruxelles pour la Chambre, espère que les solutions auxquelles réfléchit le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet pour les vols d'avions au-dessus de Bruxelles et sa périphérie ne vont pas "massacrer d'autres habitants" après que ceux des communes de Woluwe, Crainhem et Wezembeek ont vu les nuisances diminuer.

Nuisances des avions - Reynders espère que les solutions annoncées ne vont pas massacrer d'autres habitants

Les routes doivent survoler "les zones les moins densément peuplées", a-t-il souligné. Didier Reynders observe qu'après la plainte en cessation émanant de la Région bruxelloise, tout le monde est convaincu de "l'erreur" commise en février dernier. "Au gouvernement bruxellois, PS, Ecolo et donc également le cdH reconnaissent l'erreur et la nécessité de la corriger", précise-t-il. "A moyen terme, il est possible d'agir en installant l'organe de contrôle, en allongeant la nuit calme et en répartissant certaines activités vers d'autres aéroports. Mais il y a moyen de corriger tout de suite les routes", insiste Didier Reynders. Selon lui, il existe une série de possibilités à cet égard. "Il faut examiner la façon d'organiser les décollages, revoir l'altitude des virages car Melchior Wathelet n'a pas respecté l'accord en descendant sous les 2.000 pieds, enfin, la route du ring pourrait reprendre une partie des vols". Aujourd'hui, "Melchior Wathelet reconnaît, en annonçant qu'il veut la corriger tout seul, qu'il a commis son erreur tout seul", commente encore le chef de file libéral. Le plan de répartition des routes entré en vigueur en février est le fruit d'accords conclus au sein du gouvernement fédéral en 2008 et en 2010, dans lequel siégeaient les partis chrétiens, socialistes et libéraux. (Belga)

Nos partenaires