Nuisances des avions - Pour Joëlle Milquet, Melchior Wathelet pouvait agir sans l'aval du conseil des ministres

07/05/14 à 08:02 - Mise à jour à 08:02

Source: Le Vif

(Belga) Les instructions données par le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet entrent dans la gestion journalière de ses compétences et ne devaient donc pas être examinées en conseil des ministres, affirme mercredi matin la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet. La vice-Première ministre cdH voulait contredire les affirmations de trois vice-premiers flamands qui mettaient en doute la validité juridique des décisions récentes de Melchior Wathelet en matière de dispersion des avions.

Nuisances des avions - Pour Joëlle Milquet, Melchior Wathelet pouvait agir sans l'aval du conseil des ministres

La ministre avait elle aussi "envoyé une lettre en réaction au Premier ministre pour dire que l'interprétation donnée était erronée et que jamais il n'avait été décidé d'évoquer en quelque manière que ce soit les décisions relatives au survol de Bruxelles au Conseil des ministres", souligne-t-elle dans un communiqué. "Comme cela s'est fait des dizaines de fois par des ministres en exercice, sp.a, CD&V ou autre, Melchior Wathelet a pris dans le cadre de la gestion journalière de ses compétences des instructions qui n'ajoutent pas de routes nouvelles mais optimalisent l'usage de routes prévues dans l'accord et uniquement vers le sud. Rien ne peut lui être reproché juridiquement!" (Belga)

Nos partenaires