Nuisances des avions - Milquet déplore un "blocage du gouvernement flamand, pas des francophones"

08/05/14 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Le Vif

(Belga) La vice-Première ministre cdH Joëlle Milquet a attribué jeudi en fin de journée les derniers développements du dossier des nuisances des avions à un blocage du gouvernement flamand, qui a introduit un conflit d'intérêts contre les récentes décisions du secrétaire d'État à la Mobilité, Melchior Wathelet (cdH).

Nuisances des avions - Milquet déplore un "blocage du gouvernement flamand, pas des francophones"

"C'est très dommage, mais ce ne sont pas les francophones qui ont enclenché un conflit d'intérêts, c'est une décision du gouvernement flamand", a-t-elle commenté peu avant une réunion internationale à Val Duchesse sur les jeunes Européens partant combattre en Syrie. Peu auparavant, le Premier ministre Elio Di Rupo, actant la procédure engagée par le gouvernement flamand qui a pour effet de renvoyer le dossier au comité de concertation, avec une décision attendue au-delà de l'échéance électorale (60 jours), avait annoncé la suspension "immédiate" de l'exécution des instructions de M. Wathelet et appelé à un dialogue "constructif et apaisé" avec l'ensemble des parties concernées. Mme Milquet, qui avait réclamé pour sa part un soutien francophone dans ce dossier, assure ne pas se sentir pour autant lâchée par le chef de l'exécutif fédéral et renvoie aux prochaines négociations. Il faudra trouver une solution structurelle avec toutes les parties, comme l'allongement des pistes ou le déplacement des vols charter vers l'aéroport de Liège, a-t-elle commenté, soulignant l'importance d'associer les riverains et les partis régionaux bruxellois. A ses yeux, les récents développements de ce dossier démontrent que ceux qui disaient "il n'y a qu'à..." ont eu tort. (Belga)

Nos partenaires