Nuisances des avions - Le gouvernement bruxellois est unanime derrière l'action en cessation environnementale

08/05/14 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement bruxellois est unanime derrière l'action en cessation environnementale du plan de répartition du trafic aérien en vigueur depuis le 6 février dernier. Il n'a pas l'intention d'intenter une action en conflit d'intérêt, devant le comité de concertation entre le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées car sa propre législation lui suffit à ester en justice, a affirmé jeudi le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort.

Nuisances des avions - Le gouvernement bruxellois est unanime derrière l'action en cessation environnementale

"Nous avons une législation qui nous permet d'agir autrement que le fait le gouvernement flamand, a commenté le ministre-président bruxellois sans émettre de jugement sur l'option choisie par le gouvernement Peeters. M. Vervoort (PS) s'est toutefois interrogé sur le "mauvais timing" de ce dossier revenu à l'avant plan de l'actualité en pleine période électorale. "C'est la raison pour laquelle nous avons refusé d'entrer dans la polémique et nous avons voulu objectiver les données avec Mme Huytebroeck avant d'intenter une action qui devrait être plaidée en juin, en dehors du climat électoral. Il était en tout cas nécessaire que le gouvernement bruxellois montre qu'il s'occupe de tous les bruxellois, a précisé le ministre-président, interrogé en marge d'une présentation du bilan du gouvernement bruxellois par les ministres et secrétaires d'Etat réunis au grand complet. Dans le camp néerlandophone, le ministre Guy Vanhengel (Open Vld) a confirmé que l'action en cessation initiée par la ministre de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck (Ecolo) et M. Vervoort pour défendre les intérêts de la population bruxelloise ne faisait l'objet d'aucune contestation au sein du gouvernement qui n'a d'ailleurs pas abordé ce sujet lors de sa réunion, jeudi matin. (Belga)

Nos partenaires