Nuisances des avions - La présidente de l'UBCNA demande à Charles Michel de clarifier la position du MR

28/02/14 à 20:42 - Mise à jour à 20:42

Source: Le Vif

(Belga) La présidente de l'Union belge contre les Nuisances des Avions, association active dans la périphérie sud-est de l'aéroport et soutenue tout au long de son histoire par des bourgmestres libéraux, a adressé vendredi un courrier au président du MR, Charles Michel, critiquant ce qu'elle considère comme un changement d'attitude du Mouvement Réformateur dans ce dossier.

Nuisances des avions - La présidente de l'UBCNA demande à Charles Michel de clarifier la position du MR

Selon M. Michel, les nouvelles routes de décollages en vigueur depuis le début du mois ont engendré des centaines de plaintes d'habitants de communes à Bruxelles et autour de la capitale. En cause, selon M. Michel, principalement la route du canal et la nouvelle procédure dite du "virage à gauche". Contrairement aux accords, a-t-il dit dans un communiqué diffusé vendredi, leur exploitation reporte l'essentiel des nuisances sur davantage de zones densément peuplées. Rappelant que le MR a approuvé les accords de gouvernement de 2008 et 2010 dont les nouvelles routes aériennes sont "une concrétisation exacte", la présidente de l'UBCNA, Peggy Cortois, a souligné que le parti libéral avait approuvé en intercabinets les deux routes dont M. Michel déplore l'impact sur la population. Elle lui demande s'il souhaite remettre en service la route Chabert qui traversait Bruxelles de part en part et que la route du Canal, en service depuis 2003 - "année durant laquelle votre père, Louis Michel était vice-Premier ministre du gouvernement fédéral" - a en partie remplacée, survolant plusieurs zones moins peuplées. "En ce qui concerne le virage vers la gauche au départ de la piste 25 droite, puis-je vous rappeler que c'est le MR qui a demandé la fin de cette concentration", au-dessus des communes d'Evere, de Schaerbeek (partim), Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Kraainem, et Wezembeek-Oppem, a-t-elle encore écrit au président du MR. "Si la position du MR a changé, il faut le dire clairement et vous prononcer en faveur de la re-concentration des départs via la 25 droite, à gauche, sur l'est de Bruxelles. Nous en ferons alors part à nos riverains qui ont le droit de savoir quelles sont les positions de chacun", a-t-elle conclu. (Belga)

Nos partenaires