Nuisances des avions : "Aller à Liège ou Charleroi, c'est possible"

12/05/14 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet (cdH), a prévenu lundi qu'un refus par la Flandre d'un allégement des nuisances sonores causées par l'aéroport de Bruxelles-National entraînera une réduction de l'activité de cette plate-forme.

Nuisances des avions : "Aller à Liège ou Charleroi, c'est possible"

"S'il y a trop de nuisances en Flandre et à Bruxelles, il existe d'autres solutions. Par exemple Liège ou Charleroi", a-t-il affirmé au micro de l'émission De Ochtend de la VRT-radio. M. Wathelet a également évoqué "la réduction des activités" à Brussels Airport si la Flandre n'accepte pas son plan de dispersion des vols dans une interview publiée par le journal 'Le Soir'. Le Premier ministre Elio Di Rupo a annoncé jeudi la suspension "immédiate" et pour soixante jours de l'exécution des instructions données quelques jours plus tôt par M. Wathelet pour modifier les routes aériennes autour de l'aéroport de Bruxelles et contestées par les partis flamands de la majorité. Il s'agissait de la "conséquence légale directe" de la décision du gouvernement flamand d'entamer une procédure en conflit d'intérêts à l'encontre de ces instructions données à Belgocontrol, l'organisme chargé du contrôle de l'espace aérien belge. Le gouvernement flamand estime que le nouveau plan de M. Wathelet reporte une partie des nuisances sonores de Bruxelles vers la Flandre. Ce qu'a contesté lundi le secrétaire d'Etat. "Il n'y a que davantage de vols au dessus de Bruxelles", a-t-il dit. Mais M. Wathelet a aussi évoqué la possibilité de transférer une partie des activités de Zaventem vers les aéroports wallons. "Il y a là un potentiel gigantesque. Nous voulons aussi davantage d'emplois et d'activité économique en Wallonie", a-t-il expliqué. "Nous avons beaucoup investi dans les aéroports (de Liège et de Charleroi) et nous sommes donc prêts à accroître la capacité", a-t-il ajouté. Le ministre-président wallon, Rudy Demotte (PS), qui était aussi invité de la VRT, s'est dit d'accord avec le secrétaire d'Etat fédéral. (Belga)

Nos partenaires