Nucléaire - Pas encore de redémarrage des réacteurs Tihange 2 et Doel 3

15/01/13 à 18:33 - Mise à jour à 18:33

Source: Le Vif

(Belga) L'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) va demander des informations supplémentaires à l'exploitant Electrabel avant de se prononcer en faveur d'un éventuel redémarrage des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3, indique-t-elle mardi dans un communiqué. Les deux réacteurs sont à l'arrêt depuis l'été dernier.

Nucléaire - Pas encore de redémarrage des réacteurs Tihange 2 et Doel 3

Des milliers de fissures potentielles avaient été détectées lors de contrôles aux ultrasons effectués durant l'été sur le réacteur numéro 3 de la centrale de Doel, d'une capacité de 1.006 MW, puis sur le réacteur numéro 2 de Tihange (1.008 MW). Ces deux réacteurs, qui représentent le tiers de la capacité nucléaire nationale, sont depuis lors à l'arrêt. L'AFCN a reçu un dossier d'Electrabel le 5 décembre 2012, qui a ensuite été étudié par Bel V, la filiale technique de l'AFCN, et l'organisme agréé AIB-Vinçotte. Ce dossier de justification a également été confié à un groupe d'experts internationaux et à un groupe de professeurs belges mandaté par le Conseil Scientifique des rayonnements ionisants, en raison du "caractère unique de ce dossier et l'intention de l'AFCN d'augmenter au maximum l'apport scientifique", précise l'agence. Bien que les rapports soient "de haute qualité" et même si l'AFCN ne remarque pas "d'éléments qui indiquent que les centrales doivent être mises à l'arrêt définitif", l'agence a demandé "des éléments complémentaires à l'exploitant avant de pouvoir prononcer une recommandation d'autorisation d'un éventuel redémarrage". Electrabel devra dès lors fournir de nouvelles informations et procéder à certains tests supplémentaires dans les prochaines semaines. En décembre, Electrabel avait indiqué que "les deux réacteurs à l'arrêt (pouvaient) redémarrer immédiatement". (GUY MOSSAY)

Nos partenaires