Nucléaire iranien - Sanctions américaines contre 20 sociétés et individus

23/05/13 à 23:29 - Mise à jour à 23:29

Source: Le Vif

(Belga) Le Trésor américain a annoncé jeudi de nouvelles sanctions contre une vingtaine d'individus et d'entreprises en Iran "pour leur implication dans des réseaux liés à la prolifération nucléaire et de missiles".

Ces réseaux sont accusés de transporter des équipements et de fournir des services aux programmes d'armement iranien ainsi qu'au programme de développement nucléaire de Téhéran. Certains ont été inclus dans la liste noire pour avoir aidé les gardes de la Révolution islamique d'Iran à livrer clandestinement du matériel à la Syrie, notamment des équipements militaires et du matériel de gestion des foules au régime de Bachar al-Assad, selon le communiqué du Trésor. Parmi les entreprises désignées figurent les compagnies aériennes de fret Aban Air, DFS Worldwide et Everex, ainsi que plusieurs de leurs dirigeants auxquels les Etats-Unis reprochent d'avoir des liens avec la compagnie Iran Air, déjà sur la liste noire. La société Petro Green, dont le siège est en Malaisie, et son dirigeant sont mis à l'index pour "avoir détourné les sanctions" en agissant pour le compte de Naftiran Intertrade Company, elle-même déjà sur la liste noire. Le système de sanctions interdit à tout Américain de mener des transactions avec les entités désignées dont les éventuels avoirs aux Etats-Unis seront gelés. De même, les entreprises étrangères qui violeraient cette interdiction risquent d'être mises au ban du système financier américain, a précisé le Trésor. Depuis plusieurs années, les Occidentaux imposent un arsenal de sanctions à l'Iran afin d'empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique sous le couvert de son programme de développement de l'énergie nucléaire. La République islamique s'en défend et demande la reconnaissance de ses droits au nucléaire civil. (Belga)

Nos partenaires