Nucléaire iranien: Moscou dénonce les "caprices" de Téhéran et des Occidentaux

28/01/13 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a regretté lundi les "caprices" des grandes puissances et de l'Iran, qui ne cessent de tergiverser sur le lieu de leurs prochaines négociations.

Nucléaire iranien: Moscou dénonce les "caprices" de Téhéran et des Occidentaux

"La rencontre a été reportée, et à mon grand regret, je considère que la cause de ce report est totalement insatisfaisante", a déclaré Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse. "Certains de nos partenaires dans le groupe (des 5+1) et la partie iranienne n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le lieu de la rencontre, dans quel pays, dans quelle ville", a-t-il précisé. "Nous sommes prêts à nous rencontrer n'importe où et le plus vite possible. Nous pensons que l'essence de nos discussions est bien plus importante que l'ambiance que telle ou telle ville peut créer", a-t-il poursuivi. "Nous espérons que le bon sens va prévaloir et que nous allons arrêter de faire des caprices, comme des enfants", a-t-il renchéri. Après plusieurs mois d'interruption, l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) ont repris contact à la mi-décembre, prévoyant de renouer le dialogue avant fin décembre, puis avant fin janvier. Mais les tractations ont traîné, chaque camp se rejetant la responsabilité du report. Le dernier cycle de négociations avait eu lieu à Moscou en juin 2012. Les puissances occidentales soupçonnent l'Iran de chercher à fabriquer l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran a toujours démenti. L'Iran refuse de suspendre son programme d'enrichissement d'uranium, affirmant qu'il a un but uniquement civil. (NATALIA KOLESNIKOVA)

Nos partenaires