Nucléaire iranien - "Encore trop tôt" pour un texte final, estime l'Iran

19/03/14 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Le Vif

(Belga) Il est "encore trop tôt" pour rédiger un accord final avec les grandes puissances sur le programme nucléaire de Téhéran, a estimé mercredi l'un des négociateurs iraniens, en marge d'une nouvelle série de discussions à Vienne.

Les négociateurs tentent de transformer un accord intérimaire conclu en novembre entre l'Iran et le groupe du 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) en un arrangement définitif -au plus tôt d'ici au 20 juillet- qui supprimerait l'ensemble des sanctions occidentales si l'Iran donne des garanties solides sur la nature exclusivement pacifique de son programme, soupçonné de cacher un volet militaire. "Il est encore trop tôt pour entrer dans des négociations en vue de rédiger un texte final", a expliqué Abbas Araghchi, ajoutant que les discussions reprendront du 7 au 9 avril, probablement à Vienne. Les points les plus délicats sont l'étendue du programme iranien d'enrichissement d'uranium, et le réacteur à eau lourde d'Arak. Cet équipement encore en construction utilise la filière du plutonium, qui pourrait elle aussi servir à fabriquer une bombe nucléaire. Les négociations butent notamment sur la définition des "besoins pratiques" de l'Iran en vue d'un accord sur "la taille et la dimension de l'enrichissement", a-t-il ajouté. A Washington, 83 sénateurs américains sur 100 ont écrit mardi au président Barack Obama pour poser leurs conditions à tout accord final sur le nucléaire iranien, rappelant que l'Iran n'avait aucun droit inhérent à l'enrichissement. Ils demandent également la fermeture du réacteur d'Arak et la mise en place d'inspections "à long terme et intrusives". (Belga)

Nos partenaires