Nouvelles violences en Irak: 14 chauffeurs de camions chiites tués

25/07/13 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Le Vif

(Belga) Des hommes armés qui seraient liés à Al-Qaïda ont tué jeudi 14 chauffeurs de camions chiites après avoir contrôlé leurs cartes d'identité à un barrage dans le nord de l'Irak, dernier épisode en date des violences confessionnelles secouant le pays, selon des responsables.

Nouvelles violences en Irak: 14 chauffeurs de camions chiites tués

Un groupe de quelque 40 assaillants, certains portant des uniformes militaires, "ont spécifiquement ciblé les chauffeurs chiites et ont laissé passer les chauffeurs sunnites", a déclaré Challal Abdel Baban, responsable local à Touz Khourmatou, ville proche de Suleiman Bek où a eu lieu l'attaque. Le groupe armé, qui comptait au total jusqu'à 150 hommes et qui serait lié au réseau d'Al-Qaïda, a en outre tiré pendant trois heures, au mortier et au lance-roquettes, sur Suleiman Bek, faisant un blessé, selon Mohamed al-Bayati, responsable de la ville située à 140 km au nord de Bagdad. Le barrage routier a été érigé sur une autoroute pendant une demi-heure en pleine nuit, à environ un kilomètre d'un barrage de contrôle des forces irakiennes, à l'heure où de nombreuses personnes prennent la route pour éviter les températures caniculaires de la journée. Certains des camions qui transportaient du ciment depuis Souleimaniyeh dans le kurdistan (nord), en direction de Bagdad ont été abandonnés sur place, tandis que des camions transportant du ravitaillement ont été volés par les assaillants. Les exécutions ont eu lieu "sur la base du nom inscrit sur les cartes d'identité" présentées par les chauffeurs, selon M. Abdel Baban. Les cartes d'identité irakiennes ne font pas mention de la religion, mais le nom est souvent suffisant pour révéler son appartenance ethnique et religieuse. Un chauffeur enlevé "a été relâché après plusieurs heures, une fois que les kidnappeurs ont vérifié qu'il était bien sunnite comme il l'affirmait", a-t-il affirmé. Aux pires heures de la guerre entre sunnites et chiites en 2006-2007, l'établissement de faux barrages routiers et l'exécution sommaire de personnes de l'autre clan étaient monnaie courante. (Belga)

Nos partenaires