Nouvelles places dans les écoles - Une "faute grave pour le plan Nollet", selon l'opposition MR

15/01/14 à 14:08 - Mise à jour à 14:07

Source: Le Vif

(Belga) L'opposition MR en Fédération Wallonie-Bruxelles a fustigé mercredi l'action des ministres Nollet (Bâtiments scolaires) et Antoine (Budget) suite au rapport de l'Inspection des finances (IF) pointant plusieurs risques dans le plan du gouvernement en vue de créer 13.750 places nouvelles dans les écoles pour la prochaine rentrée scolaire à l'aide de bâtiments modulaires.

Dans un communiqué, les réformateurs fusillent Jean-Marc Nollet pour "son plan irréfléchi et irréalisable" ainsi que son collègue André Antoine "pour l'avoir cautionné". Pour le MR, même si l'exécutif devait passer outre l'avis de l'IF, son plan est désormais devenu "irréalisable" étant donné le manque d'expertise pour élaborer un cahier de charges solide et les "délais totalement intenables" vu la nécessité d'appel d'offre européen pour le projet. "Bref, le plan Nollet, c'est de la poudre aux yeux pour tenir jusqu'au (scrutin du) 25 mai!", estime Françoise Bertieaux, cheffe du groupe MR au Parlement de la Fédération. Selon elle, il est à craindre que les 13.750 places supplémentaires ne pourront pas toutes êtres créées à temps vu les retards pris dans les appels d'offres, et la modification des procédures et règles d'urbanisme bruxelloises pour permettre l'octroi de permis en un temps record. "Au vu du calendrier, le MR rappelle qu'il ne reste désormais que sa proposition d'Agences Immobilières Scolaires pour espérer une rentrée 2014 sereine... Mais à condition de se décider très vite pour éviter d'être une nouvelle fois hors délai!", conclut le communiqué. (Belga)

Nos partenaires