Nouvelles actions prévues contre le laxisme de la justice à l'égard des violeurs

30/04/13 à 19:48 - Mise à jour à 19:48

Source: Le Vif

(Belga) Les jeunes filles et femmes qui ont manifesté mardi matin à Bruxelles à l'occasion de la comparution de Taufik Ahaddouch, prévenu pour une série de viols, prévoient de nouvelles actions, ont-elles indiqué après l'annonce du report du procès au 2 septembre devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. La manifestation devrait avoir lieu durant le week-end du 31 août et 1er septembre, a noté Nele Moens, l'une des initiatrices du mouvement.

Taufik Ahaddouch, âgé de 24 ans, a été arrêté en janvier 2009 après avoir violé une jeune fille de 15 ans. Il avait ensuite été remis en liberté deux mois et demi après, et avait encore commis cinq viols en deux mois. Pour les premiers faits, survenus en 2008 et 2009, Taufik Ahaddouch a été condamné à 10 ans de prison par le tribunal correctionnel de Bruxelles, en juillet 2010. Il avait été reconnu coupable de onze délits sexuels commis sur neuf victimes, des jeunes femmes et des adolescentes qu'il accostait dans le métro. Mardi, le tribunal a reporté le second procès au 2 septembre prochain. L'homme devra à nouveau répondre d'une série de viols commis en 2009. L'une de ses victimes, Céline Camps, a appelé, avec sa soeur et quelques amies, à une manifestation contre le laxisme opéré par la justice belge à l'égard des violeurs. La manifestation a reçu le soutien de l'asbl Vrouwenraad, de l'organisation Hollaback! et de la réalisatrice flamande Sofie Peeters, connue pour son reportage "Femme de la rue". Une trentaine de manifestantes étaient présentes mardi matin. "La prochaine fois, nous voulons plus de gens dans la rue", a noté Nele Moens. "C'est pourquoi nous programmons une manifestation durant le week-end qui précède le 2 septembre", a-t-elle conclu. (Belga)

Nos partenaires