Nouvelle tentative mercredi pour autoriser Giel à quitter la Belgique

01/10/13 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Le Vif

(Belga) La chambre de la jeunesse de la cour d'appel de Gand se penchera à nouveau mercredi sur le dossier de Giel, ce jeune de 15 ans qui souhaite suivre une formation dans un monastère bouddhiste en Inde. L'avocat de la mère de Giel apportera de nouveaux éléments pour contrer la décision de la cour d'appel, qui s'était opposée au départ de l'adolescent.

La cour d'appel a réformé le mois dernier la décision du tribunal de la jeunesse en première instance en ordonnant qu'une enquête soit réalisée afin d'examiner la situation familiale du mineur. La Cour d'appel devait ensuite se prononcer sur le dossier en se basant sur les résultats de cette enquête sociale, d'une durée maximale de 75 jours. Le conseiller de Giel, qui lui avait été attribué lors de la procédure devant le tribunal de la jeunesse, avait introduit un recours en cassation contre cet arrêt de la cour d'appel. La décision de la cour de cassation n'étant pas attendue à court terme, la mère du jeune maître bouddhiste en herbe avait également pris un avocat, Walter Van Steenbrugge. Celui-ci remettra mercredi de nouveaux documents à la cour d'appel, qui pourraient permettre à Giel d'obtenir l'autorisation de quitter le territoire. Le magistrat de presse, Martin Minnaert, rappelle qu'il est interdit de rapporter le contenu des débats, de même que de publier des textes ou images révélant l'identité du mineur. Le tribunal compte en effet renforcer les mesures prises contre les abus de ce type, même si c'est le jeune lui-même qui a rendu son histoire publique. Le dossier sera examiné le 2 octobre à 9h00 par la chambre de la jeunesse de la cour d'appel de Gand. (Belga)

Nos partenaires