Nouvelle concentration record des gaz à effet de serre

20/11/12 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Le Vif

(Belga) Les principaux gaz à effet de serre à l'origine du réchauffement climatique ont franchi de nouveaux pics en 2011, a dénoncé mardi à Genève l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

"La toute dernière analyse des données d'observation (...) révèle qu'à l'échelle du globe les fractions molaires du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et du protoxyde d'azote (N20) ont franchi de nouveaux pics en 2011", écrit l'OMM dans son Bulletin sur les gaz à effet de serre publié à Genève. "Entre 1990 et 2011, le différentiel de réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre a augmenté de 30%", ajoute l'OMM, en précisant que le dioxyde de carbone est le principal responsable de cette pollution atmosphérique. Le CO2 est en effet le gaz à effet de serre d'origine humaine le plus important. Sa concentration dans l'atmosphère a augmenté l'an dernier de 2,0 ppm (parts pour million), à comparer avec une hausse de 2,3 ppm en 2010. Depuis le début de l'ère industrielle en 1750, environ 375 milliards de tonnes de carbone se sont évaporées dans l'espace sous forme de CO2, selon les statistiques de l'OMM. "Ces milliards de tonnes de CO2 additionnels dans notre atmosphère vont rester pendant des siècles, et réchauffer encore plus notre planète et cela aura des répercussions sur tous les aspects de la vie sur terre", a déclaré Michel Jarraud, secrétaire-général de l'OMM. Le CO2 est responsable de 85% du réchauffement climatique relevé au cours des 10 dernières années. (JAV)

Nos partenaires