Nouveau report dans le procès pour un viol collectif qui a choqué l'Inde

25/07/13 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Le Vif

(Belga) L'annonce du premier verdict attendu dans le procès du viol collectif d'une étudiante dans un autobus à New Delhi, un fait divers sordide qui a bouleversé l'Inde, a de nouveau été différée jeudi. Il a été reporté au 5 août, le temps d'examiner un point de droit.

Nouveau report dans le procès pour un viol collectif qui a choqué l'Inde

Un responsable politique, Subramanian Swamy, chef du parti Janata, a saisi la Cour suprême en arguant que les mis en cause de plus de 16 ans poursuivis pour des crimes devaient être jugés comme des adultes. L'adolescent, âgé de 17 ans au moment des faits, est accusé d'avoir participé avec cinq hommes au viol d'une jeune femme de 23 ans le 16 décembre, décédée treize jours plus tard des suites de ses blessures. En raison de l'excuse de minorité retenue par la justice, il encourt une peine maximale de trois ans dans un centre spécialisé. La famille de la victime, qui a succombé à de graves lésions internes dans un hôpital de Singapour où elle avait été transférée en urgence, avait réclamé que l'adolescent comparaisse au côté des accusés majeurs, qui encourent, eux, la peine de mort. Malgré la pression de la rue et le retentissement de l'affaire à l'étranger, une commission gouvernementale ad hoc a rejeté les appels de la société civile à abaisser l'âge de la majorité pénale de 18 ans à 16 ans. L'accusé, le plus jeune d'une fratrie de six selon sa mère, était employé au nettoyage de l'autobus qui a servi de lieu du crime. Il clame son innocence. Le procès de quatre suspects majeurs est toujours en cours, l'issue étant attendue dans les prochains mois une fois achevée l'audition des témoins. Un cinquième accusé, le chauffeur du bus présenté comme le meneur, a été retrouvé mort dans sa cellule en mars, un décès attribué à un suicide par les autorités pénitentiaires. (Belga)

Nos partenaires