Nouveau patriarche arménien pour Jérusalem, un des custodes des lieux saints

24/01/13 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Le Vif

(Belga) L'archevêque Nourhan Manougian, 65 ans, a été élu 97e patriarche arménien apostolique (orthodoxe) de Jérusalem, un des cinq custodes des lieux saints, a appris l'AFP jeudi auprès de la communauté arménienne dans la Ville sainte.

Sa Béatitude Nourhan 1er Manougian, qui était grand sacristain de la fraternité monastique arménienne de Jérusalem, de facto le numéro deux chargé du protocole, succède à Torkom II Manougian, décédé le 12 octobre à l'âge de 93 ans. Il dirigera les communautés arméniennes orthodoxes d'Israël, des Territoires palestiniens et de Jordanie. A l'issue de deux sessions de vote, mercredi et jeudi, Nourhan Manougian a été élu par 17 voix contre 15 au "locum tenens" (suppléant), l'archevêque Aris Shirvanian, qui remplaçait temporairement le patriarche décédé. Deux des 34 membres de la fraternité monastique se sont abstenus, a précisé une source arménienne. Le nouveau patriarche arménien de Jérusalem est né à Alep (Syrie) en 1948. Ordonné prêtre à Jérusalem en 1971, il a fait des études à Genève avant d'exercer son ministère aux Etats-Unis, à New York et au Texas. Il est revenu en 1999 à Jérusalem où il été élu grand sacristain de la fraternité monastique arménienne. Le nouvel élu doit être approuvé par Israël et le roi de Jordanie. L'Eglise arménienne orthodoxe se partage la garde des lieux saints avec l'Eglise grecque orthodoxe et l'Eglise latine (catholique romaine), les plus importantes, ainsi que les Eglises syriaque et copte. Le nombre des Arméniens vivant à Jérusalem est évalué aujourd'hui à 2.000. Selon des estimations, ils étaient 16.000 en 1948, au moment de la création de l'Etat d'Israël. Présente en Terre sainte depuis le 5e siècle, cette communauté cultivée, industrieuse et commerçante vit dans l'un des quatre quartiers de la Vieille Ville de Jérusalem. (MUSA AL-SHAER)

Nos partenaires