Norvège: Prise de fonction du nouveau gouvernement intégrant les populistes

16/10/13 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Le Vif

(Belga) Un nouveau gouvernement de droite est entré en fonction mercredi en Norvège avec, pour la première fois, la participation des populistes du Parti du progrès (FrP), partisans d'une ligne dure sur l'immigration et de baisses d'impôts massives. Mené par Erna Solberg, le nouvel exécutif compte onze ministres conservateurs et sept ministres du parti du Progrès, en respectant la parité hommes/femmes.

Norvège: Prise de fonction du nouveau gouvernement intégrant les populistes

"J'estime que c'est un gouvernement bon et compétent", a déclaré Mme Solberg, 52 ans, en dévoilant sa composition. Les populistes s'emparent notamment du poste de numéro deux, celui de ministre des Finances qui va à leur patronne Siv Jensen, 44 ans, et d'autres portefeuilles importants comme le Pétrole et l'Energie, la Justice et les Transports. Difficile à classer, le FrP était confiné dans l'opposition depuis sa création il y a 40 ans, ses positions étant jugées trop radicales en matière de droit d'asile, de politique fiscale ou de changement climatique. Rejetant tout lien de parenté avec les formations d'extrême droite, ce parti s'est recentré ces dernières années à l'initiative de Mme Jensen, au point que les autres partis acceptent désormais de collaborer avec lui. Alors que Mme Jensen dénonçait "l'islamisation rampante" de la société il y a encore quelques années, le parti a mis en sourdine la thématique de l'immigration, surtout depuis les sanglantes attaques de l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik. Le parti avait alors nettement condamné le massacre et son auteur. Minoritaire au Parlement, ce qui n'est pas inhabituel en Norvège, il a d'ores et déjà noué une alliance avec les deux petits partis de centre droit, démocrates chrétiens et libéraux, pour faire voter les lois. (Belga)

Nos partenaires