Normes GSM à Bruxelles - Le ministre régional Guy Vanhengel dit comprendre la colère de Didier Bellens

30/01/13 à 18:52 - Mise à jour à 18:52

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open Vld) a exprimé mercredi sa compréhension vis-à-vis de la colère du patron de Belgacom Didier Bellens.

Normes GSM à Bruxelles - Le ministre régional Guy Vanhengel dit comprendre la colère de Didier Bellens

"Nous avons besoin de télécommunications rapides et fiables. Des communications comparables à celles d'autres grandes villes dans le monde", a-t-il affirmé dans un communiqué. M. Bellens avait eu des mots très durs mardi contre les normes de rayonnement en vigueur en Région de Bruxelles-Capitale, qui ne permettent actuellement pas à Belgacom d'y offrir la technologie 4G qu'elle est en train de déployer en Belgique. La ministre bruxelloise de l'Environnement Evelyne Huytebroeck (Ecolo) a dit refuser de négocier sur base de grandes déclarations dans la presse. "Au besoin, je ne négocierai qu'avec les autres opérateurs", a-t-elle menacé en référence à une réunion déjà programmée. Le nouveau ministre fédéral des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille (PS), a dit pour sa part attendre "autre chose" d'un topmanager d'une des plus grandes entreprises de Belgique. Dans la majorité régionale bruxelloise, Didier Bellens peut désormais compter sur la compréhension de Guy Vanhengel. Ce dernier a dénoncé le caractère "très sévère" des normes de rayonnement GSM à Bruxelles, d'autant plus embarrassant pour une capitale de l'Europe comptant d'"innombrables" institutions internationales. Le ministre souligne que la sévérité de ces normes a été décidée en son temps par le parlement bruxellois et non le gouvernement, et que l'Open Vld ne l'avait pas approuvée. MR et FDF, dans l'opposition au parlement bruxellois, ont eux aussi donné raison à Didier Bellens sur le fond. (NICOLAS LAMBERT)

Nos partenaires