Nord-Mali: les islamistes détruisent un autre mausolée au nord de Gao

17/09/12 à 19:37 - Mise à jour à 19:37

Source: Le Vif

(Belga) Des islamistes ont de nouveau détruit à coup de marteaux et de pioches le mausolée d'un saint musulman, samedi dans le nord du Mali sous leur contrôle, à quelques centaines de kilomètres au nord de Gao, a-t-on appris lundi auprès de sources concordantes.

Nord-Mali: les islamistes détruisent un autre mausolée au nord de Gao

"Les islamistes ont détruit samedi le mausolée de Cheik El Kébir, à 330 kilomètres au nord de Gao. Ils sont arrivés sur les lieux à douze. Avec des marteaux, des pioches, ils ont démoli le mausolée", a affirmé à l'AFP un élu de la région de Gao qui n'a pas souhaité être cité. "Aujourd'hui à Gao, les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) se sont vanté d'avoir détruit le mausolée de l'érudit Cheikh El Kébir. Ils ont affirmé avoir cassé le mausolée samedi. C'est un crime", a déclaré un notable de Gao, sous couvert d'anonymat. Oumar Ould Gaddy, un ressortissant de Gao, réputé très proche du Mujao, a confirmé l'information: "Le mausolée de Cheik El kébir a été détruit au nord de Gao, c'est vrai. Les islamistes ont confirmé ça. Il y a un autre mausolée qu'ils vont bientôt détruire", a-t-il annoncé, sans en dire davantage. Le mausolée de Cheik El Kébir est très important pour la communauté des Kounta, considérés comme la communauté maraboutique des arabes. On les rencontre notamment au Mali, en Algérie, en Mauritanie et au Niger. En juillet, les islamistes du groupe armé Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) avaient suscité un tollé international en détruisant des mausolées de saints musulmans, dans l'enceinte de la plus grande mosquée de la ville de Tombouctou (nord-ouest), classée patrimoine mondial en péril. Ils promettaient alors de détruire tous les mausolées de la région. (PVO)

Nos partenaires