Nord Mali - Des élus locaux d'Afrique pour un dialogue avant une action armée

08/12/12 à 21:12 - Mise à jour à 21:12

Source: Le Vif

(Belga) Les élus locaux d'Afrique, réunis au sixième sommet Africités à Dakar, ont appelé samedi à un dialogue avec les groupes islamistes armés qui occupent le nord du Mali, avant toute intervention armée, afin d'"éviter des pertes en vies humaines", selon les organisateurs.

Nord Mali - Des élus locaux d'Afrique pour un dialogue avant une action armée

"Le sommet a adopté une déclaration appelant au respect de l'intégrité territoriale du Mali et au retour de la paix, y compris par les moyens des interventions militaires, (même si) nous ne les souhaitons pas", a déclaré Jean-Pierre Elong Mbassi, secrétaire général des Cités et gouvernements locaux unis d'Afrique (CGLUA), au dernier jour du sommet. La réunion a appelé à "un dialogue pour éviter des pertes en vies humaines". "Nous appelons l'UA (Union africaine), la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest), l'Uemoa (Union économique et monétaire ouest africaine) et l'ensemble des collectivités locales d'Afrique à se mobiliser pour apporter un soutien aux populations déplacées du Mali et aux collectivités locales qui les accueillent", a ajouté M. Mbassi. Le nord du Mali est contrôlé depuis fin mars par les islamistes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) alliés aux groupes Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) et du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). Bamako et la Cédéao ont soumis à l'ONU des plans pour une force internationale de 3.300 hommes et demandent au Conseil de sécurité d'autoriser rapidement son déploiement. (SEYLLOU)

Nos partenaires