Nominations nébuleuses à la tête de l'IFAPME

18/04/13 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement wallon va casser la décision de nomination du président et du vice-président de l'Institut wallon de formation en alternance et des indépendants et PME (IFAPME), révèle jeudi le quotidien La Libre Belgique.

Le comité de gestion de l'IFAPME a désigné le 28 mars dernier son président et vice-président, deux décisions que le gouvernement wallon va casser purement et simplement, indique le quotidien. Une refonte du décret créant et définissant les rôles de l'IFAPME est actuellement en préparation et l'avant-projet de texte prévoit que le président et vice-président de l'organisme d'intérêt public seront nommés directement par l'exécutif régional, et donc plus "en interne", à la suite d'une proposition de l'IFAPME auprès du gouvernement wallon. Ce qui est étrange, souligne La Libre Belgique, c'est que le comité de gestion de l'IFAPME avait connaissance de ces modifications à venir. Et le quotidien de se demander si on n'aurait pas voulu, au sein de l'Institut, renouveler en vitesse les mandats les plus importants au sein du comité de gestion avant l'entrée en vigueur du principe de désignation directe par le gouvernement. Les représentants du gouvernement wallon au sein de l'Institut avaient demandé le report des désignations au sein du comité de gestion, ce qui a été refusé, le comité de gestion passant en force en invoquant l'urgence. Le ministre wallon en charge de l'Emploi et de la Formation, André Antoine, va dès lors proposer ce jeudi d'annuler purement et simplement ces deux nominations. Le comité de gestion n'aurait également pas respecté le principe de débat contradictoire entre les différents candidats au poste de président, selon la note préparée par le cabinet du ministre, qui y voit une violation de l'égalité de traitement entre les candidats. (Belga)

Nos partenaires