Nom de l'enfant - Maingain invite la majorité gouvernementale à ne pas prendre le risque d'une démission

20/03/14 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Le Vif

(Belga) Le président des FDF, Olivier Maingain, a invité jeudi le gouvernement fédéral à ne pas prendre le risque de s'exposer à une démission en s'obstinant à soutenir un projet de loi sur le nom de l'enfant qui n'est pas suffisamment consensuel.

Il maintient que le texte sur la table porte en lui les germes d'une dommageable insécurité juridique. Le projet de loi de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, qui instaure le choix du nom de famille pour l'enfant (père, mère, double nom dans l'ordre désiré) mais qui impose le nom du père en cas de désaccord entre les parents a été adopté mercredi en Commission de la Chambre par neuf voix (PS, sp.a, MR, Open Vld, Verts) contre sept (N-VA, CD&V, VB) et une abstention cdH. L'amendement qui a permis de revenir à cette version originale du texte de la ministre a été approuvé de justesse par huit voix contre sept et une abstention. Il aurait été rejeté, et aurait mis la majorité gouvernementale dans l'embarras, si le chef de groupe CD&V, Raf Terwingen, resté dans les couloirs après une interruption de séance pour se concerter avec son président de parti, avait participé au vote. "Si le Premier ministre maintient son projet, il court le risque considérable de devoir présenter sa démission au Roi. J'invite donc la majorité à se ressaisir et à ne pas maintenir ce projet", a affirmé jeudi le président de FDF Olivier Maingain, à l'agence BELGA. Pour M. Maingain, il serait préférable de rouvrir le débat pour rechercher une formule plus consensuelle sur une proposition qui assure davantage de sécurité juridique que le projet actuellement sur la table. L'élu FDF a rappelé qu'il avait mis sur la table une proposition selon laquelle un enfant porterait de plein droit un nom composé du nom de famille de son père suivi du nom de famille de sa mère. Lorsque seule la filiation paternelle ou maternelle est établie, l'enfant porterait le nom de famille de son père ou de sa mère. (Belga)

Nos partenaires