Niveau d'alerte relevé: "du travail de police classique"

07/12/12 à 11:08 - Mise à jour à 11:08

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, a déploré vendredi, à son arrivée au comité ministériel restreint, la diffusion dans la presse d'informations relatives au relèvement d'un cran de la menace terroriste. Elle a minimisé l'importance d'une décision qui relève "du travail de police classique".

Niveau d'alerte relevé: "du travail de police classique"

"C'est une simple mesure de prévention", a-t-elle affirmé, en soulignant que le seuil de la menace était ajusté "toutes les semaines" en fonction de différents événements, comme les visites de dirigeants étrangers. "Cela relève du travail de police classique, mais en Belgique, contrairement à d'autres pays européens, il y a des fuites dans la presse", a-t-elle déploré. La décision de l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) est censée rester confidentielle, a insisté Mme Miliquet (cdH). Selon plusieurs journaux flamands, l'OCAM a fait passer le niveau d'alerte terroriste de 2 à 3, sur une échelle de 4, en raison de la sortie d'un film peu élogieux sur le prophète Mahomet. Le réalisateur a avoué s'être inspiré d'un autre film, "Innocence of Muslims", dont la sortie avait suscité des protestations parfois violentes dans différents pays musulmans. Certains troubles avaient également éclaté à Borgerhout (Anvers). (WAE)

Nos partenaires