Nigeria: près de 50 morts dans des attaques meurtrières dans le nord du pays

06/04/14 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Le Vif

(Belga) Près de 50 personnes ont perdu la vie lors d'attaques menées hier dans deux villages du nord du Nigeria. Trente participants d'une réunion ont été tués à Galadima, et 17 habitants sont morts à Buni Gari, ont indiqué dimanche des représentants des autorités.

L'attaque de Galadima est imputée à des éleveurs fulani (peuls). Le drame s'est déroulé à Galadima lors d'une réunion de chefs de communautés et des représentants de milices d'auto-défense des Etats de Zamfara, Kebbi, Kaduna et Kastina. "Trente personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées", a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat. Les participants discutaient de la stratégie à adopter face aux voleurs de bétails quand des Fulanis en armes ont fait irruption et ouvert le feu. L'autre attaque a été perpétrée dans le village de Buni Gari, dans l'Etat de Yobe. Au moins 17 personnes ont été tuées, a affirmé le porte-parole du gouverneur de cet Etat. "Les hommes armés ont tiré en rafales et tué 17 personnes, dont plusieurs étaient en prière à la mosquée. Is ont également incendié plusieurs maisons et de nombreux véhicules avant de s'enfuir", a-t-il ajouté, accusant Boko Haram. Buni Gari est situé dans une région où la secte islamiste a déjà mené de nombreuses attaques sur des écoles, faisant des dizaines de morts parmi les étudiants. Des enlèvements y ont aussi été perpétrés. Damaturu est la capitale de l'Etat de Yobe, un des trois Etats du nord-est du Nigeria où l'armée a lancé une offensive d'envergure depuis mai 2013 pour tenter de mettre fin à l'insurrection islamiste qui secoue la région depuis quatre ans. (Belga)

Nos partenaires