Nigeria: le porte-parole du groupe islamiste Boko Haram tué par des soldats

17/09/12 à 16:31 - Mise à jour à 16:31

Source: Le Vif

(Belga) Le porte-parole présumé du groupe islamiste radical nigérian Boko Haram a été tué lundi par des soldats et deux responsables du mouvement ont été arrêtés dans le nord du Nigeria, a indiqué un responsable militaire.

"Nous avons mené une opération tôt ce matin au cours de laquelle nous avons tué l'homme chargé des médias pour les terroristes de Boko Haram et nous avons arrêté deux commandants de terrain du groupe", a annoncé le lieutenant Iweha Ikedichi, porte-parole militaire. Les soldats qui ont participé à l'opération menée dans la banlieue de Kano, la plus grande ville du nord - majoritairement musulman - du Nigeria ont déclaré que l'homme qui a été tué était soupçonné d'être le porte-parole de Boko Haram qui se présentait sous le nom d'Abul Qaqa. L'opération, qui a s'est déroulée à un barrage, a été rendue possible après la communication d'informations par les services de renseignement, ont précisé les militaires. Les communiqués de presse diffusés au nom de Boko Haram sont souvent signés du nom d'Abul Qaqa et un homme se présentant sous ce nom a régulièrement tenu des conférences de presse téléphoniques avec la presse. Plus tôt dans l'année, des sources sécuritaires avaient annoncé qu'un homme utilisant le surnom d'Abul Qaqa avait été arrêté. A l'époque, un membre présumé de Boko Haram avait confirmé l'arrestation d'un haut responsable du groupe islamiste, mais démenti qu'il s'agissait de son porte-parole. Boko Haram est accusé d'avoir tué plus de 1.400 personnes au cours de son insurrection depuis 2010. Le groupe veut instaurer un califat islamique et imposer la charia dans l'ensemble du Nigeria, pays dont le nord est majoritairement musulman et le sud à dominante chrétienne. (PVO)

Nos partenaires