Nigeria: 15 civils tués dans une attaque suicide

02/04/14 à 02:44 - Mise à jour à 02:44

Source: Le Vif

(Belga) Quinze civils ont été tués et 17 blessés mardi après-midi dans le nord-est du Nigeria par une "attaque suicide" attribuée aux insurgés islamistes de Boko Haram, a annoncé l'armée mardi soir. Six des assaillants sont également décédés.

Un précédent bilan faisait état de quatre islamistes tués et cinq soldats blessés dans un attentat suicide manqué, selon le ministère nigérian de la Défense. L'explosion est survenue vers 13H00 (14H00 en Belgique) à Mulai, dans les faubourgs de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno et le bastion spirituel de Boko Haram, et a détruit huit véhicules, a précisé dans la soirée le porte-parole du ministère de la Défense, Chris Olukolade, dans un communiqué. Parmi les tués figure un membre d'une milice anti-islamiste. L'insurrection de Boko Haram et les opérations militaires en découlant ont déjà fait plus de 1.500 morts depuis le début de l'année. "Six des terroristes ont péri et un autre a été arrêté", a ajouté M. Olukolade, évoquant "une attaque suicide". Selon des témoins, les islamistes ont tenté de forcer un barrage militaire installé sur la route reliant Maiduguri à Damboa pour déclencher leurs explosifs à la station-service, bondée de véhicules à cause des pénuries de carburant frappant le pays. Les forces de l'ordre nigérianes sont régulièrement prises pour cible par Boko Haram, qui veut créer un Etat islamique dans le nord du Nigeria à majorité musulmane. Depuis le début de l'année, le conflit qui oppose les islamistes à l'armée nigériane a déjà fait plus de 250.000 déplacés dans l'Etat de Borno, mais aussi dans ceux de Yobe et d'Adamawa, selon la principale agence nigériane de gestion des situations d'urgence. Plus de 1.500 victimes sont également à déplorer depuis le début de l'année, dont la moitié au moins est issue de la population civile. (Belga)

Nos partenaires