Nigeria: 15.000 personnes déplacées après une attaque de Boko Haram

21/07/14 à 22:17 - Mise à jour à 22:17

Source: Le Vif

(Belga) Quinze mille personnes ont été déplacées dans le nord-est du Nigeria après l'attaque meurtrière menée par le groupe islamiste armé Boko Haram dans la ville de Damboa, dans l'Etat de Borno, au cours du week-end, ont annoncé lundi des services de secours.

Abdulkadir Ibrahim, responsable des services nationaux de secours d'urgence, a déclaré devant des journalistes que sur ce total, 10.204 personnes s'étaient enfuies vers la ville de Biu, 2.000 vers celle de Goniri, et 3.000 dans la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri. De nombreuses personnes avaient été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi par des islamistes armés de Boko Haram à Damboa, incendiant des maisons et massacrant des civils qui se rendaient. L'attaque, lancée jeudi soir, s'était poursuivie le week-end, des témoins affirmant que des civils se sont retrouvés "sans défense", les forces de sécurité s'étant auparavant retirées après de précédentes attaques. Selon des médias nigérians, les combattants de Boko Haram occupent toujours la ville, leur drapeau flottant sur un édifice public. Néanmoins, l'armée tente de minimiser l'étendue de la crise. "Nous ne concédons aucune portion de ce pays à quelque groupe terroriste que ce soit", a déclaré son porte-parole Chris Olukolade. "Les services de sécurité consolident leur déploiement dans tout le secteur (...) Nous allons y mettre en échec toute forme d'insécurité très tôt", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires