New York: favorite pour succéder à Bloomberg, Quinn officiellement candidate

10/03/13 à 19:41 - Mise à jour à 19:41

Source: Le Vif

(Belga) En tête dans les sondages, la démocrate Christine Quinn a officiellement annoncé dimanche qu'elle était candidate pour succéder à Michael Bloomberg comme maire de New York.

Dans une conférence de presse, Mme Quinn, 46 ans, présidente du conseil municipal depuis 2006, s'est présentée comme la candidate des "classes moyennes", affirmant qu'elle se battrait pour que New York reste une ville pour eux. Si elle était élue, elle deviendrait la première femme et première homosexuelle à diriger la ville. Je veux que New York "reste pour les classes moyennes un endroit pour vivre et grandir, un endroit qui aidera ceux qui travaillent dur à entrer dans la classe moyenne", a-t-elle insisté dimanche, diffusant également une vidéo officialisant sa candidature (http://www.quinnfornewyork.com), avant d'entamer une tournée des cinq arrondissements de la ville. Les élections municipales sont prévues en novembre prochain à New York. Michael Bloomberg, 71 ans, a enchaîné trois mandats depuis janvier 2002 et ne peut pas briguer de 4e mandat. Anciennement républicain, indépendant depuis 2007, sa très forte personnalité a profondément marqué la ville. Une douzaine de démocrates et républicains sont déjà candidats à sa succession. Mme Quinn, qui semble avoir les faveurs de M. Bloomberg, est la mieux placée pour emporter la primaire démocrate, avec 37% des intentions de vote selon un sondage Quinnipiac réalisé entre le 20 et le 25 février, très nettement devant ses adversaires. Côté républicain, Joseph Lhota, ancien président de la MTA (autorité des transports new-yorkais) est le mieux placé avec 20% des intentions de vote. Les New-Yorkais sont très majoritairement démocrates, mais aucun démocrate n'a emporté la mairie depuis 1989. Le 19 mai 2012, Mme Quinn avait invité à son mariage avec sa compagne Kim Catullo tout le gratin politique local, un an après la légalisation des mariages homosexuels à New York. A la même époque, un premier sondage Quinnipiac la donnait déjà gagnante des élections municipales, y compris si elle devait être opposée à Ray Kelly, le très populaire chef de la police de New York, que certains voudraient voir se présenter côté républicain. (BAJ)

Nos partenaires