Neuf policiers tués dans un attentat à Damas, combats à Homs et Qousseir

02/06/13 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

(Belga) Un attentat à la voiture piégée a tué dimanche au moins neuf membres des forces syriennes de sécurité près d'un commissariat de police à Damas, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Neuf policiers tués dans un attentat à Damas, combats à Homs et Qousseir

Ailleurs dans le pays en guerre, vingt-huit rebelles ont été tués samedi soir dans le nord de la province de Homs (centre), alors que les combats se poursuivaient à Qousseir dans le sud de cette province, selon l'ONG. Dans le quartier de Jobar, dans l'est de Damas, "neuf membres des forces du régime ont été tués dans un attentat à la voiture piégée", selon un dernier bilan de l'OSDH . L'agence officielle Sana a confirmé l'attentat à Jobar, mais fait état de "dix citoyens blessés par l'explosion d'une voiture piégée conduite par un terroriste", terme désignant les rebelles dans la phraséologie du régime. Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armée a bombardé plusieurs quartiers du sud et du sud-ouest de Damas, a ajouté l'ONG, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales. Dans le nord de la province de Homs, 28 rebelles ont été tués dans une embuscade et des combats avec les forces gouvernementales dans les vergers du village de Kafarnane, où résident une majorité alaouite", la confession du président Bachar al-Assad, selon la même source. Par ailleurs, un membre du Hezbollah chiite libanais et plusieurs rebelles syriens ont été tués dans des affrontements samedi soir, tout près de la frontière libanaise, a annoncé dimanche une source de sécurité à l'AFP. "Des affrontements ont eu lieu entre un groupe de l'Armée syrienne libre (ALS, principale composante de la rébellion syrienne) et des membres du Hezbollah venant de la région de Baalbek" dans l'est du Liban, a expliqué cette source. (Belga)

Nos partenaires