Neknomination - "Développer l'esprit critique vis-à-vis de la médiatisation de l'alcool"

25/02/14 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Le Vif

(Belga) Le phénomène de "neknomination", jeu d'ivresse entre jeunes sur les réseaux sociaux, pourrait être très éphémère mais il importe de continuer à développer l'esprit critique vis-à-vis de la médiatisation de l'alcool, a indiqué mardi la ministre francophone de la Santé Fadila Laanan.

Neknomination - "Développer l'esprit critique vis-à-vis de la médiatisation de l'alcool"

Le phénomène est encore trop récent pour disposer de données à son sujet, a répondu la ministre PS à des questions de Daniel Senesael (PS) et Jean-Paul Bastin (cdH), en commission du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Il n'est pas concevable de développer, dans l'urgence et sans recul, des réponses particulières à un phénomène qui sera sans doute très éphémère", a ajouté la ministre. A ses yeux, ce phénomène confirme l'importance d'un travail de promotion de la santé et d'éducation, pour permettre aux jeunes de développer leur esprit critique vis-à-vis de la médiatisation de l'alcool, mais aussi envers les messages véhiculés par les médias sociaux. Ce travail, qui questionne les représentations et valorise les compétences des jeunes, s'inscrit dans la durée pour armer les jeunes face à un environnement - réel et virtuel - de plus en plus agressif, selon la ministre. Le Groupe porteur "Jeunes, alcool & Société" observe l'évolution du phénomène et son impact sur les comportements à risque et sur la santé, a expliqué Mme Laanan. Il pourrait, si le phénomène devait prendre de l'ampleur, préparer un document à destination des parents et des adultes-relais à ce sujet. La ministre de la Santé a également une nouvelle fois déploré l'échec du Plan alcool fin décembre dernier, "un très mauvais message pour la société en général et les jeunes en particulier". La neknomination est un jeu viral consistant à se filmer en buvant de l'alcool, partager la vidéo sur internet et désigner des amis qui auront 24h pour faire de même. Au Royaume-Uni, au moins trois décès récents de jeunes ont un lien établi avec elle, selon la police britannique. (Belga)

Nos partenaires