Négociations toujours au point mort chez les pompiers de Liège

28/03/14 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Le Vif

(Belga) Les négociations entre direction et syndicats sont dans l'impasse chez les pompiers de Liège. Les discussions coincent au niveau de la masse d'habillement, point à l'origine de la grève de décembre et de la grève administrative toujours en cours. La direction regrette ce blocage.

Alors qu'elle avait jusqu'ici refusé de s'exprimer pour favoriser le travail de la médiatrice fédérale, la direction de l'IILE (Intercommunale d'incendie de Liège et environs) a publié un communiqué vendredi dans lequel elle constate "l'échec des négociations" avec les syndicats. C'est toujours la problématique de la masse d'habillement et de la prime de nettoyage qui coince. Actuellement, les pompiers liégeois bénéficient d'une somme de 1.200 euros par an pour acheter des équipements, ainsi que d'une prime de 820 euros pour le nettoyage. La direction de l'intercommunale souhaite raboter cette prime à 347 euros, et prendre à son compte le nettoyage. "C'est le montant légal pour une prime de ce type", commente son président, Serge Cappa. "Mais les syndicats voudraient avoir un complément salarial de 400 euros indexé, ce qui est impossible". La masse d'habillement resterait inchangée, même si des contrôles plus stricts sur l'affectation de cet argent seraient prévus. "Les travailleurs doivent se rendre compte de la situation, ils ne devraient pas se plaindre. La situation financière des communes est difficile et nous devons palier à un manque de financement de trois millions d'euros pour maintenir le fonctionnement actuel", précise Serge Cappa. La grève administrative entamée en décembre est toujours en cours. Les pompiers qui la suivent se voient retenir 10% de leur salaire. (Belga)

Nos partenaires