Négociations israélo-palestiennes - Kerry quitte le Proche-Orient sans avoir rallié les deux camps à son plan de paix

06/01/14 à 21:33 - Mise à jour à 21:33

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a bouclé lundi quatre jours de discussions intensives au Proche-Orient sans avoir convaincu Israël et les Palestiniens de se rallier à son plan de paix.

Négociations israélo-palestiennes - Kerry quitte le Proche-Orient sans avoir rallié les deux camps à son plan de paix

Lors de ce dixième voyage dans la région, le secrétaire d'Etat a sondé les dirigeants israéliens et palestiniens sur un projet d'"accord-cadre" traçant les grandes lignes d'un règlement définitif sur les frontières, la sécurité, le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens. Les discussions portent non pas sur un, mais une série de documents, selon un responsable du département d'Etat. L'émissaire américain pour ces pourparlers, Martin Indyk, est resté sur place pour continuer à rechercher des compromis. A la veille du départ de M. Kerry, l'administration militaire israélienne a fait avancer des projets de construction de 272 logements dans deux colonies isolées de Cisjordanie. M. Kerry a rappelé à plusieurs reprises que les Etats-Unis considéraient la colonisation comme "illégitime". M. Netanyahu a assuré lundi lors d'une réunion de son parti, le Likoud, qu'il n'avait pas l'intention de démanteler de colonies dans le cadre des négociations, et n'avait fait aucune concession au chef de la diplomatie américaine sur la vallée du Jourdain, en Cisjordanie, ni sur Jérusalem-Est, selon les médias. Le mouvement dirigeant palestinien, le Fatah, a insisté sur le respect du calendrier, prévenant qu'après le 29 avril, "si Israël continue à s'entêter, personne ne pourra empêcher le président Abbas de retourner demander l'adhésion en tant qu'Etat membre à part entière aux agences de l'ONU, y compris la Cour internationale de Justice ou la Cour pénale internationale". Malgré ce climat de récriminations des deux côtés, M. Kerry a fait état de "progrès" pendant ses entretiens marathon avec MM. Netanyahu (13 heures au total) et Abbas. Il doit revenir dans la région en début de semaine prochaine pour poursuivre son forcing, rapporte la presse israélienne. (Belga)

Nos partenaires