Naufrage de migrants à Lampedusa - La récupération des corps des victimes se poursuit

08/10/13 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Le Vif

(Belga) Les plongeurs italiens ont repris mardi matin à Lampedusa leur travail de récupération des corps des victimes du naufrage de jeudi dernier tandis que deux navires ont sauvé dans les eaux siciliennes plus de 400 immigrés clandestins.

Naufrage de migrants à Lampedusa - La récupération des corps des victimes se poursuit

"La première équipe de plongeurs vient juste de revenir avec quatre corps récupérés dans l'épave. Ils en ont libéré plusieurs autres de l'intérieur de l'épave mais ces corps doivent encore être remontés à la surface", a indiqué le porte-parole des garde-côtes à Lampedusa. "C'est une opération difficile en raison des cordes et des câbles qui flottent dans l'eau. Les plongeurs nouent une corde autour de n'importe quelle partie du corps, un bras ou une jambe par exemple, puis ils le tirent de l'épave", explique M. Ricci. Le bateau transportait environ 500 Érythréens et Somaliens, dont seulement 155 ont pu être sauvés, ce qui laisse craindre un bilan de 300 à 360 morts. A ce jour, 235 corps ont été récupérés. Le parquet d'Agrigente, en Sicile, a émis un mandat d'arrêt contre le Tunisien Kaled Bensalam, 35 ans, accusé d'être un passeur et considéré comme le "commandant" du bateau qui a fait naufrage. L'homme avait été interpellé dès l'arrivée des premiers survivants à Lampedusa. Expulsé une première fois en avril dernier d'Italie, Kaled Bensalam est maintenant accusé d'homicides multiples, de naufrage et d'aide à l'immigration illégale, a indiqué le parquet, cité par les médias. Dans le même temps, deux navires, l'un battant pavillon du Panama et l'autre du Danemark, ont sauvé plus de 400 immigrés dans la nuit de lundi à mardi. La cargo panaméen Begonia G. a sauvé 263 immigrés, qui se disent Syriens et Palestiniens, alors que leur embarcation se trouvait en difficulté à plus de 100 km des côtes siciliennes. Le groupe, comprenant également 63 femmes et près de 80 mineurs, est arrivé à l'aube à Catane, dans l'est de la Sicile. Le cargo danois a en revanche embarqué 141 immigrés qui se disent Syriens, dont 39 femmes et 28 enfants, et faisait route vers le port de Pozzallo, en Sicile. (Belga)

Nos partenaires